Contenu | Menu | Autres menus ?

Accueil
Université de Picardie Jules Verne
Laboratoire de physiologie cellulaire et moléculaire
Les cancers figurent parmi les principales causes de morbidité et de mortalité dans le monde. La nouvelle région Hauts-de-France, que la Picardie a intégré récemment, est une des régions françaises les plus touchées par le cancer, tous types confondus. Une meilleure compréhension des mécanismes cellulaires et moléculaires impliqués dans la physiopathologie du cancer est donc un défi majeur pour les équipes de recherche de la Région. Lire la suite...

Projets scientifiques //

Depuis 2003, le LPCM a fédéré des équipes d’enseignant-chercheurs et des cliniciens autour d’un nouveau projet portant sur le rôle des canaux ioniques dans la physiopathologie cancéreuse mammaire. Le LPCM a développé et créé de nouvelles formations universitaires autour de ce thème. Ainsi, l’accomplissement de notre projet peut conduire à une contribution non-négligeable dans le domaine de la santé publique et plus particulièrement dans la compréhension du rôle de ces nouveaux marqueurs et/ou nouvelles cibles thérapeutiques que sont les canaux ioniques dans la biologie des cancers.

Les cancers solides notamment les cancers du sein, du poumon et du pancréas sont caractérisés par un microenvironnement modifié appelé stroma tumoral. Ses principales propriétés physico-chimiques comprennent l'hypoxie, l'acidose, le déséquilibre ionique, et une sécrétion abondante des facteurs de croissance et des cytokines. Ces facteurs environnementaux favorisent la croissance de la tumeur, le développement des métastases et la résistance aux traitements chimiothérapiques ou antihormonaux. Ainsi, les rôles exacts du stroma tumoral ne sont pas complètement compris. Nous émettons l’hypothèse que les canaux ioniques, exprimés dans les cellules cancéreuses, pourraient jouer le rôle d’interface entre le stroma tumoral et la tumeur et ainsi transmettre les signaux provenant du microenvironnement tumoral aux cellules tumorales favorisant ainsi les processus de survie et de migration/invasion. Alors que des progrès ont été réalisés dans la compréhension du rôle des canaux ioniques dans la cellule cancéreuse, le rôle de ces protéines dans l'influence du stroma tumoral et dans les mécanismes moléculaires associés à la résistance aux thérapies et dans les processus métastatiques des cellules cancéreuses reste encore peu exploré.
3 types de cancers seront pris comme modèles : les adénocarcinomes mammaire, pulmonaire et pancréatique.

Nos objectifs //

I - Mesurer l’impact de l’environnement tumoral hypoxique et des éléments de la matrice extracellulaire (principalement collagène 1 et fibronectine) sur la survie cellulaire et la migration/invasion : implication du couple Kv10.1/Orai1 et recherche d’autres partenaires des canaux potassiques,

II - Etudier les interactions du complexe Orai3/Stim1/RIP3 dans la résistance à la chimiothérapie et le développement des métastases,

III - Etudier le rôle du chanzyme TRPM7 dans la résistance aux traitements hormonaux et dans la régulation de l’invasion des cellules cancéreuses. Un projet émergent débute sur le rôle du TRPM7 dans l’activation des cellules stromales pancréatiques et leur interaction avec les cellules cancéreuses pancréatiques.

IV - Ces trois questions seront complétées par l’étude translationnelle des canaux ioniques comme marqueurs diagnostic, pronostic et/ou cible thérapeutique en histopathologie humaine.

Nos thématiques

L’ambition du LPCM est de développer une véritable recherche translationnelle avec les cliniciens sur le rôle des canaux ioniques dans le cancer autour de 4 objectifs :

  • Comprendre les mécanismes impliqués dans la cancérogenèse d’une façon générale et dans le cas de l’adénocarcinome mammaire en particulier,
     
  • Déterminer l’impact du microenvironnement tumoral, dit stroma, sur la survie, le pouvoir métastatique et la résistance aux traitements anti-cancéreux (chimiothérapie et hormonothérapie) des cellules cancéreuses en relation avec les canaux ioniques.
     
  • Associer une signature ionique (potassique, calcique et magnésique) avec des mécanismes cancéreux tels que la prolifération, la survie, la migration et l’invasion cellulaires.
     
  • Développer des applications biologiques et cliniques potentielles liées à l’identification de marqueurs pronostiques et diagnostiques et de nouvelles cibles thérapeutiques.
     

Publications //

Benzerdjeb N, Berna P & Sevestre H. (2017). GLUT1: A novel tool reflecting proliferative activity of lung
neuroendocrine tumors? Pathol Int 67,32-36.
    


UPJV

Haut de page